Französisch lernen - im "Institut culturel" Graz - mit Native Speakers

 


08/1 - 22/3/2024         08.01 - 22.03.2024

Einstieg jederzeit möglich

 

Pour nous contacter en dehors
des heures d'ouverture
(▶▶▶)

 

+ 43 316 82 93 96    

francegraz@aon.at

 

 

Le  M O T   du   J O U R  
franco - autrichien

 

hors sol contre bodenständig

des allées-retours entre le jardin et le hangar

Boeing contre Rafale ou Böing contre Bloch

des blindés contre le "siège de Paris"

le gratin et la crème

Attal, un ex de Ségur à Matignon

valse des portefeuilles et jeu des chaises musicales

ostréi-tri

des couteaux suisses, çà et là

brakka : un mot djeun' qui vient de loin

la "taxe lapin"
 


 "
Une langue vous place dans un couloir pour la vie.
Deux langues vous ouvrent toutes les portes
le long du chemin."
Frank Smith - psycholinguiste canadien

One language sets you in a corridor for life.
Two languages open every door along the way.

 

 

1824 : mort de Théodore Géricault

Peintre, sculpteur, dessinateur et lithographe, Théodore Géricault est né à Rouen en 1791. Il est mort à l'âge de 32 ans à Paris le 26 janvier 1824.

Son oeuvre la plus célèbre est "Le Radeau de la Méduse". Le peintre a été inspiré par un fait divers trouvé dans la presse : les 147 rescapés du naufrage de La Méduse, une frégate française qui a chaviré en 1816 au large des côtes du Sénégal, trouvent refuge sur un radeau de fortune. Après avoir dérivé pendant treize jours, ils sont sauvés par un bateau. C'est cet instant dramatique que le peintre a choisi d'immortaliser : les hommes encore valides, qui ont pratiqué le cannibalisme pour suivre, se lèvent pour lancer des signaux au navire qui se profile à l'horizon.

Pour peindre avec le plus de réalisme possible, Géricault fait même installer une réplique grandeur nature du radeau dans son atelier, et demande à sept des dix rescapés de poser pour lui. Il travaille pendant plus d'un an à peindre cette grande toile (5 m x 7 m).
Au musée du Louvre où l'oeuvre est exposée en 1819, ce n'est pas le sujet choisi qui fait débat : l'anthropophagie n'est pas considérée comme un crime à l'époque. Elle a même été pratiquée pendant les guerres de l'Empire par les soldats affamés.
Si la toile est mal accueillie par la critique, c'est qu'elle rompt avec les canons de la peinture néo-classique (par ex. les oeuvres de Jacques-Louis David ou Antoine Gros) alors en vogue.

Géricault est également connu pour sa passion pour les chevaux, animaux qu'il a peints dans de nombreux tableaux, représentant souvent des scènes de bataille (Napoléon sur le champ de bataille).

Issu d'une famille fortunée, le peintre n'a pas connu de problème d'argent et - excepté à la fin de sa vie où il avait fait de mauvais placements - il n'a pas eu besoin de vendre ses oeuvres pour assurer sa subsistance.

Cela explique qu'une grande partie d'entre elles ont été conservées dans sa famille... et ont malheureusement été détruites lors des bombardements de Rouen en 1944.

 

1524 : naissance de Pierre de Ronsard

Poète majeur du XVIe siècle, Pierre de Ronsard est né dans le Vendômois (aujourd'hui dans le Loir-et-Cher) au château de la Possonnière le 11 septembre 1524. C'est là qu'il passe son enfance, mais il est privé de son père de 1526 à 1530, car celui-ci se trouve en Espagne avec les enfants de François 1er, otages de Charles Quint.

Destiné par son père à faire une carrière dans les ordres, il préfère se placer au service du roi  François 1er, ce qui lui permet de voyager et de se rendre en particulier en Italie.

Une maladie le contraint à abandonner cette carrière militaire et diplomatique. Il se consacre à la poésie et fonde, en 1547, avec Joachim du Bellay et d'autres poètes, le mouvement de la Pléiade.  Ils rédigent une "Défense et illustration de la langue française" dans laquelle ils recommandent d'employer en poésie le français, langue alors considérée comme "barbare et vulgaire" par rapport au latin.

Surnommé "Prince des poètes et poète des princes", il publie successivement "Les Odes", "Les Amours", dans lequel figurent les "Sonnets pour Hélène"  et son célèbre poème "Mignonne allons voir si la rose..."

Il meurt le 27 décembre 1585




Commémorations de
202
4


Fêtes et traditions

au fil de l'année

CARNAVAL et MARDI GRAS



 

L'Institut culturel franco-autrichien est situé au centre de Graz,

Herrengasse 3 - "Gemaltes Haus" / 2ème étage, accès par la cour.

 
Horaires d'ouverture du secrétariat

  Lundi   15 h - 18 h
  Mardi   15 h - 17 h 30
  Mercredi   15 h - 18 h
  Jeudi   10 h - 13 h


L'Institut est fermé pendant les vacances scolaires

Vacances de Noël : du vendredi 22/12 au dimanche 7/11 inclus
 

L'arrêt de tram se trouve à quelques mètres de l'Institut,
Toutes les lignes de tram (1, 3, 4, 5, 6, 7) desservent la Herrengasse.

Plan de Graz

 

Pour nous contacter

e-mail : francegraz@aon.at
Tél. : (316) 82 93 96
Internet :  https://franceautriche.at
www.facebook.com/francegraz
www.instagram.com/france_autriche
lettre d'information : s'inscrire
devenir membre : ► ►►

 

 

Infos pratiques / Infos
Qui sommes-nous ? / Über uns
L'équipe de l'Institut culturel / Unser Team
Membres du bureau de la Société France-Autriche / Vorstand
Tarif des cours / Cotisation annuelle - Kursgebühr/ Mitgliedsbeitrag
Programme des cours hiver 24 / Kursprogramm 2024   imprimer le programme (PDF)

 

 

  Impressum
Mentions légales
  Datenschutzerklärung
Déclaration de
protection des données
 


Lorsque vous visitez notre site, aucune donnée personnelle vous concernant n'est collectée,
aucun cookie n'est déposé.